chien qui aboie tout le temps

Les aboiements intempestifs du chien mettent les nerfs à rude épreuve et entraînement bien souvent des problèmes de voisinage.

Mais pourquoi le chien aboie ?

Et quelles sont les solutions pour réduire ses vocalises ? Explications et conseils pratiques.

Le chien aboie pour communiquer

Pour se faire comprendre, le chien adopte différentes postures, émet des odeurs, urine pour laisser des informations et aboie. C’est un comportement normal et inné.

Selon l’environnement, les situations et la race du chien, la nature de ses vocalises sera différente.

  • Aboiement pour signaler une présence ou attirer votre attention.
  • Gémissement et pleurs pour exprimer une douleur, une inquiétude ou une impatience.
  • Hurlement en cas d’absence du maître ou de danger imminent.

Comment réduire l’aboiement ?

De façon générale, la réduction ou extinction de l’aboiement passe par l’éducation dès le plus jeune âge.

Le choix de l’éleveur est primordial. Un chiot correctement sociabilisé sera moins peureux et mieux dans ses pattes. Il aboiera à bon escient, pas pour un oui ou pour un non.

Déterminer les éléments déclencheurs :

  • Le jeu.
  • Alerter.
  • Accueillir ou prendre contact.
  • Défendre son territoire. Menacer.
  • Obtenir de l’attention ou un résultat.
  • L’anxiété (à lire :anxiété de la séparation chez le chien).
  • Douleur, maladie.
  • Perte de repère chez le chien âgé

Lorsque vous aurez déterminé la situation d’apparition des aboiements, il faudra reconditionner votre chien.

Dresser le chien pour réduire l’aboiement :

dressage chien qui aboieSi votre chien aboie pour alerter, défendre son territoire ou menacer, lui apprendre le rappel est essentiel pour faire diversion.

Le rappeler à vous en ajoutant « Stop ! Chut ! » ou « Non ! » suivi de son nom fermement. Lui offrir une friandise s’il obéit. Le chien comprendra que lorsqu’il arrête d’aboyer et revient vers vous, il est récompensé. Faites des exercices avec lui.

  • Demandez par exemple à une personne de votre foyer d’appuyer sur le bouton poussoir de la sonnette. Si votre chien aboie, appliquer « le Chut ! » suivi de la friandise.Petit à petit, le chien va s’habituer et se désintéresser du bruit de la sonnette.

Si votre chien aboie pour attirer l’attention (pour sortir, etc.), il faut l’ignorer.

  • En répondant à sa demande, il comprendra qu’il doit aboyer pour attirer votre attention.
  • Si vous craquez au bout de 10 minutes, il jugera qu’il doit aboyer longtemps et très fort pour vous faire réagir.

Si votre chien aboie pour vous accueillir, ignorez-le. Lorsque vous recevez des invités, le confiner dans une pièce. Le faire revenir lorsque tout le monde est installé.

Chien qui aboie de façon continue 

  • Par anxiété lorsque leurs maîtres s’absentent.
  • Dans le cas d’hyper activité.
  • Chez le chien âgé qui perd ses repères et devient sénile.

Ces problèmes particuliers doivent faire l’objet d’une consultation chez le vétérinaire. Il pourra prescrire des anti dépresseurs (ou dispositif à base de phéromones) chez le sujet anxieux ou des médicaments pour ventiler le cerveau du sujet âgé.

Consulter un comportementaliste est vivement conseillé.

Le collier anti aboiement et d’éducation

collier anti aboiementLes colliers anti aboiement sont à éviter :

Ils sont éthiquement discutables, et lèsent la peau du chien en déclenchant de façon répétée les décharges électriques.

Les colliers d’éducation sont intéressants :

  • Collier qui envoie un jet de citronnelle :

Particulièrement désagréable pour le chien, l’odeur les surprend et stoppe les aboiements. Il se déclenche automatiquement et se recharge.

  • Collier qui émet un bruit ou une vibration :

Indolore pour le chien, il est déclenché par le maître avec une télécommande lorsque l’aboiement est jugé inapproprié.

Il existe des modèles qui se déclenchent automatiquement. Ils sont rechargeables.

Conseils malins

Période de chômage, arrêt maladie ou confinement coronavirus sont autant de situations qui font vivre en permanence maître et chien. Lors de la reprise de l’activité, le chien pourra manifester son anxiété en aboyant bruyamment et de façon intempestive. On parle d’hyper attachement.

Il est recommandé pendant toutes ces périodes d’isoler le chien seul et sans sollicitation dans une pièce une ou deux heures par jour pour l’habituer à rester seul. 


À méditer :

« Un seul chien qui aboie fait plus de bruit que cent chiens qui se taisent. »

Proverbe tibétain

L.D.

Crédits :Wavetop