chien hiver

Selon leur mode de vie, leur race ou leur âge, les chiens ne supportent pas le froid de la même façon.

Voici comment les protéger des intempéries.

Aider nos chiens à passer l’hiver

Chien qui vit à l’extérieur :

Si votre chien vit à l’extérieur, il convient de le protéger pour lui éviter des engelures aux extrémités ou l’hypothermie.

  • Proposez-lui une niche en bois (plus isolant que le plastique) à l’abri de la pluie, de la neige et du vent. L’idéal est de la surélever pour qu’elle ne soit pas en contact direct avec le sol froid et humide.
  • Pour que votre chien puisse se réchauffer grâce à sa chaleur corporelle, la niche doit être au maximum deux fois plus longue que votre chien et il doit pouvoir se tenir debout à l’intérieur (anticiper la taille si vous avez un chiot). Vous pouvez y disposer un panier et une couverture.
  • Vérifier tous les jours sa gamelle d’eau qui peut geler par températures négatives. Un gros caillou déposé dans celle-ci peut éviter ce désagrément.
  • Si vous constatez une perte de poids chez votre animal, augmenter sa ration de 10 % pour compenser les calories brûlées pour lutter contre le froid.
  • Contrôler régulièrement sa truffe, ses cales de frottement (coude) et ses coussinets. Dépourvues de poils, ces zones sont particulièrement sensibles au froid humide. N’hésitez pas à les hydrater avec du beurre de karité ou une solution tannante.

À lire aussi : soigner un coussinet abîmé

Chien qui vit à l’intérieur :

Les chiens qui vivent à l’intérieur ne souffrent pas du froid. Cependant, il faut être vigilant lors des sorties, car la différence de température entre l’intérieur et l’extérieur les fragilise.

  • Évitez de les faire toiletter pour qu’ils aient une fourrure bien fournie.
  • Ne leur faites pas prendre un bain plus d’une fois par mois. La peau du chien est recouverte d’un mucus protecteur et isolant.
  • Brossez-les soigneusement pour permettre aux poils morts de se renouveler.
  • En rentrant de promenade, séchez-les correctement et vérifiez leurs coussinets. Les trottoirs gelés ou salés peuvent les fissurer.

Le saviez-vous ?

Si votre chien lève les pattes arrière (avec tremblements parfois), il faut écourter sa promenade, car il vous fait comprendre que ses pattes gèlent.

Races de chiens et résistance au froid

Dans la plupart des cas, un animal en bonne santé régule sa température corporelle pour lutter contre les intempériesPourtant tous les chiens ne sont pas dotés des mêmes atouts pour endurer le froid de l’hiver.

  • Un chien d’un poids normal pour sa race avec une fourrure à poil long comme le Golden ou le Berger australien endure très bien le froid.
  • Les chiens nordiques comme le Husky sont parfaitement équipés pour affronter les contrées enneigées et glacées supportant des températures frisant les – 40 °C.
  • Les chiens minces (lévrier) ou de petites tailles (York) dépourvus de sous-poils sont particulièrement vulnérables, car ils n’ont ni graisse ni poils pour les protéger. Le port du manteau est parfaitement justifié pour ces races.

Attention ! un chien obèse n’est pas protégé du froid. Ses kilos l’empêchent de se mouvoir correctement et de brûler les colories indispensables pour se réchauffer.

Chiens qui résistent bien au froid :

  • Akita Américain
  • Berger des Pyrénées
  • Dogue du Tibet
  • Terre Neuve
  • Saint-Bernard
  • Samoyède
  • Spitz Loup

Chiens qui résistent mal au froid :

  • Boxer
  • Bulldog Anglais
  • Chihuahua
  • Chien Chinois
  • Dalmatien
  • Les lévriers
  • Rat Terrier
  • Caniche Toy
  • Fox Terrier
  • Teckel
  • Yorkshire Terrier

Ces listes ne sont pas exhaustives et ils existent de nombreuse races adaptées à la vie en extérieur ou en intérieur.

Renseignez vous auprès des éleveurs, ils sauront vous donner les bons conseils.

Résistance au froid en fonction de l’âge 

Un chien âgé peut souffrir de douleurs articulaires, qui seront amplifiées par le froid et l’humidité.

  • Faites-le dormir dans un couchage avec mémoire de forme près d’un radiateur et loin d’une fenêtre ou d’une source de courant d’air.
  • Donnez-lui un aliment pour chien senior riche en glucosamine et chondroïtine.
  • Adapter la durée de ses promenades.

À méditer : 

« Chacun sent le froid selon ses vêtements. »

Proverbe français

L.D.