Parler de la mort d’un animal à un enfant 

mort animal enfant

Tous parents redoutent d’apprendre à son enfant la mort de son animal.

Comment lui expliquer la disparition de ce confident si cher ?

On vous donne quelques pistes pour apaiser son chagrin et répondre à ses questions.

Annoncer la mort de l’animal à l’enfant

Les pédopsychiatres reconnaissent que les enfants ont conscience de la mort dès leur entréeen maternelle, éveillés par les différents écrans (5 à 7 ans auparavant).

Ce qu’il faut éviter :

  • Mentir à son enfant, car il va très vite se rendre compte de la disparition de son animal et voir votre chagrin. Il risque de vous en vouloir plus tard de lui avoir caché la vérité.
  • Utiliser des expressions comme il est parti, il dort ou il est au ciel. Il va penser que son animal l’a abandonné parce qu’il s’en est mal occupé, espérer qu’il va se réveiller ou vouloir le rejoindre.

Être dans le déni et dans le secret retarde un deuil nécessaire.

Le saviez-vous ?

  • Avant 3 ans, un enfant n’a pas de notion de la mort.
  • Entra 4 et 8 ans, l’enfant a peur de la mort et se pose les premières questions.
  • À partir de 8 ans, l’enfant est capable d’accepter l’idée de la mort.

Utiliser les mots justes pour parler de la mort :

Il faut utiliser des mots simples et précis qui vont répondre aux interrogations de votre enfant et l’apaiser sans donner de détails sordides.

  • Ton animal est mort parce qu’il était malade, il ne souffre plus.
  • Ton animal était vieux, son cœur s’est arrêté, il est mort.

Prenez le temps d’échanger avec lui pour qu’il puisse exprimer son chagrin. Parlez-lui du cycle naturel de la vie en fonction de son âge et de sa maturité : la reproduction, la naissance, la vie, la mort.

Expliquer les conséquences de la mort de l’animal :

La disparition de son animal pour l’enfant est d’une violence absolue. Vous devez avoir un discours sans équivoque pour lui permettre de l’accepter et d’avancer.

  • Tu ne le reverras pas.
  • Il ne pourra plus jouer avec toi.
  • Tu resteras en lien avec lui uniquement en regardant des photos ou en te remémorant les bons moments passés avec lui.
  • Parlez-en positivement pour apaiser le chagrin de votre enfant.

Conseil malin

Vous pouvez vous aider de support comme des livres pour enfant qui aborde le sujet de la mort d’un proche. Les illustrations parlent parfois davantage aux enfants.

Faire accepter la mort de l’animal

Doit-on lui montrer le corps de l’animal ?

Si l’enfant en exprime le souhait, lui montrer le corps de son animal lui permettra de réaliser qu’il est vraiment mort et de lui dire au revoir. C’est aussi l’occasion d’exprimer sa peine. Dans ce cas, faites-en sorte de bien présenter le corps pour que ce ne soit pas traumatisant.

Prévoir un lieu de recueillements :

Enterrer l’animal dans un coin de votre jardin ou un objet qui lui a appartenu (si c’est un animal d’une taille trop importante) pour offrir un lieu de recueillement. Votre enfant pourra y déposer des fleurs et visiter l’endroit.

Rassurer son enfant sur la mort :

L’enfant qui perd son animal se sent seul et développe la peur de perdre d’autres êtres chers.

  • Dites-lui que vous êtes en bonne santé et que vous n’allez pas mourir.
  • Rappelez-lui que la mort n’est pas contagieuse.
  • Parlez-lui du caractère précieux de la vie.
  • Encouragez-le à prendre soin de lui.
  • Faites-lui savoir que lorsque sa peine sera moins grande, vous accepterez d’accueillir un autre animal. Choisir une autre race est préférable pour éviter les comparaisons.

À lire aussi : mon enfant veut un animal : bonne ou mauvaise idée ?

Conseil malin

La plupart des vétérinaires proposent une aide psychologiquelors du décès d’un animal. Parfois, il est indispensable de l’accepter.


À méditer :

« Le deuil le plus violent, c’est toujours celui de l’imaginaire. »

Pondruel

L.D.


 ©Ines Wiehle