Alimentation chat nourriture

Pour rappel, le chat est un carnivore. Sa nourriture doit être riche en protéines et sans céréales pour répondre à ses besoins nutritionnels.

Sous forme sèche ou humide, un aliment adapté renforcera son capital santé et son espérance de vie.

Besoins nutritionnels du chat adulte

À l’origine, le chat se nourrissait de petites proies tout au long de la journée.

  • Carnivore, il a besoin de protéines.
  • Une alimentation fractionnée ne lui convient pas.
  • Il doit pouvoir faire entre dix et quinze petits repas par jour.
  • Un chat en bonne santé ne se jette pas sur la nourriture, il se régule.

Alimentation idéale :

Pour éviter les carences, les problèmes digestifs ou dermatologiques, l’alimentation quotidienne de votre chat doit contenir des éléments indispensables.

  • Des protéines de grande qualité avec un fort pouvoir énergétique (viande, poisson).
  • Des lipides, des acides gras (oméga 3), des oligo-éléments (zinc), des minéraux (cuivre, magnésium) et de la vitamine A, B, C et D.
  • Les céréales sont à proscrire pour se rapprocher du régime alimentaire du chat à l’état sauvage.

Le saviez-vous ?

Le chat n’assimile pas la taurine. On retrouve cet acide aminé dans la viande et le poisson. Un aliment riche en protéines protégera votre chat des problèmes cardiaques, de vision ou de stérilité.

Conseils malin

  • Si vous avez plusieurs chats qui ont une nourriture différente (maladie, obésité, etc.), achetez un distributeur de croquettes à chacun qui reconnaitra sa puce électronique.
  • Pesez régulièrement votre chat. Une variation de poids est révélatrice d’un problème de santé.

2 types d’alimentation pour chat

La nourriture sèche :

  • Les croquettes haut de gamme assurent une ration alimentaire équilibrée et rassasiante à votre chat. Riches en fibres, elles facilitent le transit et l’élimination des boules de poils.
  • Elles répondent parfaitement au besoin de grignoter du chat, car on peut les laisser en libre-service sans risque d’altération.
  • Leur mastication est efficace pour lutter contre le tartre.
  • Elles sont économiques et pratiques.

La nourriture humide :

Conditionnée en sachet, en barquette ou en boîte, la nourriture humide se décline en bouchées, pâtée ou gelée. C’est un complément intéressant pour bien nourrir son chat.

  • Humide, elle hydrate le chat, diminuant le risque d’infection urinaire ou d’insuffisance rénale
  • Appétente, elle stimule l’appétit des chats convalescents ou âgés.
  • Pauvre en glucides, elle limite la prise de poids.
  • Riche en viande, elle est très digestible.
  • Elle doit être proposée au chat ponctuellement (ou en complément) et retirée dans les trois heures pour éviter l’oxydation.
  • Son prix est plus élevé.

Le saviez-vous ?

La ration ménagère est déconseillée. Donnée en repas fractionné par mesure d’hygiène, ce mode d’alimentation engendre un stress chez le chat qui ne peut pas grignoter comme l’exige sa nature.

Hydratation du chat, ce qu’il doit boire

  • Il faut souvent motiver son chat pour qu’il s’hydrate. Il est conseillé de placer des écuelles d’eau à différents endroits de votre logement (et jardin). Les fontaines à eau sont ludiques et stimulent le chat à boire.
  • Éviter de donner du lait à votre chat, il le digère très mal.

À lire aussi : comment faire perdre du poids à votre chat ? 

Conseils malins

  • Adapter l’alimentation en fonction de l’âge (adulte, senior) et de l’état de santé de votre chat (femelle gestante, chat stérilisé, etc.).
  • Et surtout ! pas de nourriture humaine ! Elle est néfaste pour la santé de nos chats !

À méditer : 

« Il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie, la musique et les chats. »

Albert Schweitzer

L.D.